Justalaetter.net » salariés » Calcul indemnité chômage : comment s’y prendre ?

Calcul indemnité chômage : comment s’y prendre ?

Les conditions d’éligibilité à l’indemnité de chômage, communément appelées allocation de retour à l’emploi, sont nombreuses et passent par plusieurs étapes. La première des conditions à satisfaire est l’inscription au Pôle Emploi. Les exigences pour la validation de la demande sont nombreuses et nécessitent une étude approfondie du dossier soumis pour approbation.

En cas de perte d’un emploi, une demande d’attribution d’allocations peut être formulée et adressée au Pôle Emploi.

Quels sont les critères de calcul de l’indemnité chômage?

L’indemnité chômage est calculée :

  • Selon le montant des salaires perçus les 12 derniers mois par l’employé de l’entreprise.
  • Selon le salaire journalier de référence.

Le calcul des allocations chômage est donc fait par Pôle Emploi selon les deux critères de base mentionnés ci-dessus y compris les primes versées par l’employeur. La personne qui demande l’allocation doit être inscrite comme demandeur d’emploi ou doit suivre une formation ayant caractère à réaliser un projet d’un futur emploi. D’autres exigences sont aussi à satisfaire, comme l’âge, l’aptitude physique pour effectuer un travail ainsi que le fait de se retrouver au chômage d’une façon involontaire.

Comment déterminer le montant de l’allocation chômage ?

Selon le cas de chaque employé, Pôle Emploi procède à une opération très technique pour le calcul du montant à accorder à chaque demandeur tout en respectant les conditions à satisfaire préalablement citées.

A la date du premier juillet 2018, une augmentation de l’ordre de 0,7% a été enregistrée pour le versement de l’allocation d’Aide de Retour l’Emploi ARE passant de 28,86 euros à 29,06 euros . Une victoire pour une large frange de la société professionnelle en marge du monde de l’emploi provisoirement.

Les demandeurs d’emploi ayant reçu un avis favorable pour percevoir une indemnité du chômage doivent apporter leurs contributions à travers une cotisation de trois euros pour financer les retraites. L’exonération d’impôts ne concerne pas cette catégorie spéciale de chômeurs, c’est effectivement un revenu imposable.

Une fois le dossier validé, Pôle Emploi procède au versement mensuel des indemnités calculées et validées. Cette indemnité continuera d’être versée à terme, si toutefois la situation du bénéficiaire n’est pas restée la même, en d’autres termes si le bénéficiaire n’a pas trouvé un autre travail, ou si d’autres changements ne se sont opérés dans la vie de ce dernier.

Le calendrier des paiements doit s’effectuer chaque début du mois et doit tenir en compte le nombre de jours de chaque mois (30, 31, 28 ou 29 jours). La mise à jour de la situation du bénéficiaire doit être communiquée au Pôle Chômage chaque mois. Une confirmation de la recherche d’emploi est un impératif des données transmises à cet organisme. En cas d’oubli d’inscription, l’indemnité ne sera plus versée à son bénéficiaire. Une cessation de payement marquera l’arrêt immédiat de versement des allocations de chômage.

Pour vous, et rien que pour vous :