salariés

Salarié, comment financer la construction de sa maison ?

Vous êtes salarié et souhaitez construire votre propre maison ? Vous êtes à l'étape de préparation de financement et vous vous posez des questions quant aux moyens de financement dont vous disposez ? Ne vous faites pas souci ! S'il est vrai qu'un projet de construction est un projet de grande ampleur, il existe cependant des options de financement qui se présentent à vous. Découvrez-les à travers cet article.

Opter pour un Prêt à Taux Zéro (PTZ)

Le Prêt à Taux Zéro est un prêt octroyé par l'État avec aucune imposition d'intérêt et sans aucuns frais. Il est en général considéré comme un complément au prêt bancaire et est destiné aux primo-accédants souhaitant posséder pour une première fois, leur propre résidence principale. Le PTZ est accordé sous certaines conditions et en fonction de certains paramètres :

  • composition du foyer,
  • revenus perçus,
  • zone géographique du terrain devant servir pour la construction.

Généralement octroyé pour l'acquisition du terrain et pour la construction de l'habitation, le Prêt à Taux Zéro est estimé à 40 000 € et peut aller jusqu'à 138 000 €.

Opter pour un Prêt Action Logement pour les salariés

Le Prêt Action Logement, encore appelé Prêt Accession peut être une option pour le financement de la construction de votre maison. Il est adressé aux salariés ou aux retraités depuis moins de 5 ans d'une entreprise non agricole d'au moins 10 salariés. En l'espèce, votre entreprise devient débitrice de la contribution effort construction à l'égard des salariés.

C'est en fait cela qui vous permettra de bénéficier du Prêt Action Logement. Pour prétendre donc à ce prêt, vous devez construire une maison et respecter la réglementation thermique RT2012. Ensuite, vous devez faire une demande auprès de votre employeur ou de la société collectrice auprès duquel il dépose sa contribution. Une fois que votre demande est validée et acceptée, vous pourriez bénéficier du prêt à hauteur d'un montant allant de 7 000 à 25 000 € en fonction de la position géographique du lieu de construction de la maison.

Ce prêt s'octroie avec un taux maximum de 1 % pour une durée allant jusqu'à 20 ans.

Opter pour des prêts épargne logement et la prime d'État

Ouvrir un compte épargne logement (CEL) ou un plan d'épargne logement (PEL) pourra vous permettre de prétendre à un prêt pour faire construire votre maison à usage de demeure principale. Ce prêt est accordé par la banque qui se charge de la gestion de votre compte ou de votre plan épargne, mais avec un taux réglementé qui varie suivant la durée et les intérêts.

Avec ce prêt, vous pourrez bénéficier de primes octroyées par l'État, dont le montant devrait être égal à 50 à 100 % des intérêts d'épargne acquis suivant : le montant du prêt, sa destination et l'ancienneté du plan d'épargne.

Obtenir une aide des collectivités locales

Il est important que vous sachiez qu'il existe des aides pour votre construction que vous pouvez obtenir auprès des collectivités territoriales. Pour cela, il faudra que vous vous renseigniez auprès de votre conseil général, de votre conseil général ou encore de votre mairie. Ces aides sont mises à la disposition surtout des particuliers souhaitant construire une maison par les collectivités locales. Elles sont accordées en fonction des revenus du foyer et de sa composition.

Bon à savoir

Lors des deux premières années qui suivront votre installation dans votre nouvelle demeure, vous pourrez profiter d'une exonération de la taxe relative au foncier en adressant une déclaration de votre statut à l’endroit du service du Centre des Finances Publiques dans les 90 jours qui suivent la fin des travaux.

Vous avez désormais toutes les informations nécessaires pour construire votre maison en tant que salarié. Ces différentes aides pourront vous aider à mener rapidement à bien votre projet de construction.N'hésitez pas à explorer un peu plus le sujet si vous avez encore des inquiétudes.

Vincent
0